Une danse de société

Contexte
Depuis l’enfance, différents héros marquent nos vies. Par les gestes qu’ils posent, les valeurs qu’ils défendent, ils nous guident dans nos choix et nous invitent au dépassement. Tantôt ils font partie de notre entourage immédiat, tantôt ils sont inaccessibles. Grâce à eux, nous découvrons de nouvelles facettes du monde et d’autres dimensions de l’être humain. Ils ont la faculté d’éveiller le héros qui sommeille en nous.

Certains de ces héros ont marqué l’histoire, comme Che Guevara, médecin et révolutionnaire cubain louangé pour son implication sociale. D’autres, comme Albert Jacquard, sont remarquables par les écrits qu’ils laissent. D’autres enfin ont influencé de petits groupes de personnes pour faire évoluer leur entourage. Jean-Pierre Perreault, chorégraphe considéré par plusieurs comme un emblème de la danse contemporaine au Québec, est un de ceux-là. Aujourd’hui décédé, cet homme demeure près de nous grâce aux traces qu’il a laissées dans notre paysage culturel. Toute une esthétique découle de son travail, mais aussi un discours social qui remet en question les tensions que vit l’être humain.

Contribution et interaction des disciplines
Les disciplines de la danse et de l’éthique et culture religieuse ainsi que la compétence transversale Exercer son jugement critique sont mises à contribution dans cette activité qui utilise comme point de départ la chorégraphie Joe de Jean-Pierre Perreault. En développant les compétences Apprécier des danses et Interpréter des danses ainsi que Réfléchir sur des questions éthiques et Pratiquer le dialogue, l’élève comprend mieux diverses facettes des paradoxes ou de l’ambivalence de l’être humain. Cela lui permet d’avoir une interprétation plus juste et plus authentique d’une danse qui traite de cet enjeu.

En classe de danse, l’élève fait une appréciation de la pièce Joe pour étudier le mouvement d’ensemble et la place de l’individu dans le groupe. Il se pose la question suivante : qu’est-ce que le créateur exprime par ses choix chorégraphiques? Si l’on associe le groupe de danseurs à la société, comment symbolise-t-il l’individu dans une société? La solitude dans la foule demeure le propos dominant de cette œuvre.

En éthique et culture religieuse, à partir des conclusions de son appréciation, l’élève analyse la situation d’un point de vue éthique. Est-ce que l’individu, même en société, peut se sentir seul ou isolé? Qu’est-ce que l’isolement, la solitude et l’individualisme dans nos sociétés occidentales? L’expérience de Jean Lemire, biologiste et cinéaste, et de l’équipage du Sedna IV en Antarctique, qui a été portée à l’écran, est un excellent prétexte pour amener l’élève à réfléchir à ce type de sentiments qu’il est possible d’éprouver. Quelle importance accorde-t-on à l’isolement lorsqu’un groupe de personnes est confiné dans un espace restreint?

En comparant les propos artistiques de Jean-Pierre Perreault aux sentiments pouvant être éprouvés par l’équipage participant à cette aventure extrême en Antarctique, l’élève élabore son point de vue sur l’ambivalence de l’être humain. Il en cherche diverses expressions en observant comment tous les sentiments, jugements et comportements d’une personne se reflètent dans ses interactions avec les autres. Quels sont leurs effets sur soi, sur les autres et sur la société? Est-ce que l’indifférence, la frustration et l’exclusion peuvent être suscitées par cette ambivalence?

Simultanément, en classe de danse, l’élève réinvestit son appréciation en participant à une improvisation structurée de groupe. Il apprend, par la suite, un extrait de la pièce Joe. Il explore des attitudes, des impressions et des sentiments qui découlent de ses réflexions sur les tensions et ambivalences humaines en éthique et culture religieuse. La danse lui permet de traduire corporellement son point de vue sur la question de la solitude vécue dans un groupe. Comment influence-t-elle la forme du corps, le rythme et la dynamique du mouvement? Quels types de déplacements expriment cet état? Comment tout cela se transpose-t-il dans la relation des danseurs en contexte d’improvisation? Il est suggéré de filmer le résultat de ce travail effectué en danse.

À l’intérieur d’un cours de danse commun ainsi qu’en éthique et culture religieuse, l’élève regarde le résultat filmé du travail d’improvisation. A-t-il réussi à s’approprier le caractère expressif de la danse pour exprimer son intention? L’enjeu de l’œuvre Joe trouve-t-il sa place dans la danse observée? L’élève réfléchit aux valeurs et aux actions qu’il trouve important de valoriser pour assurer le bien-être de l’individu dans la société et améliorer l’idée du vivre-ensemble. Les héros qui se trouvent près de nous ne sont pas non plus à l’abri de sentiments ambivalents.

Intégration des apprentissages culturels
Il existe souvent une relation étroite entre la réflexion éthique et l’expression artistique des héros de notre culture. En saisissant le contexte et les enjeux d’une œuvre chorégraphique, l’élève est en mesure de mieux la comprendre et aussi d’en effectuer une interprétation plus nuancée et authentique. Il découvre également que, dans des actions concrètes, parfois simples et quotidiennes, il peut lui-même devenir un héros pour son entourage.

Ressources complémentaires