Tintin, héros entre science et fiction

Contexte
Traduites dans plus de 50 langues, les aventures de Tintin montrent plus qu’un héros intrépide. Tintin incarne des valeurs universelles de courage, de justice, de liberté, d’honnêteté et de débrouillardise auxquelles les 7 à 77 ans peuvent s’identifier. Mais au-delà de la hardiesse du jeune reporter, son auteur, Georges Rémi (dont les initiales inversées forment le pseudonyme Hergé), l’a souvent fait évoluer dans des contextes d’un étonnant réalisme scientifique ou technique. Témoin d’un XXe siècle particulièrement riche en événements de tout genre, Tintin a participé à des aventures scientifiques et à des exploits techniques propres à son temps. Des premiers sous-marins à la conquête de l’espace, les albums d’Hergé regorgent d’informations et de phénomènes scientifiques. Cela est sans compter les multiples inventions, parfois fantaisistes, du professeur Tournesol.

Déroulement
D’innombrables planches et vignettes donnent l’occasion à l’élève de se poser mille et une questions, de mettre ses connaissances à l’épreuve, qu’il s’agisse de l’impesanteur, de la présence de glace sous la surface lunaire ou de la constatation qu’en l’absence d’atmosphère, les étoiles ne scintillent plus et les météorites tombent sans bruit ni explosion. Présentés dans l’un ou l’autre des 23 albums publiés par Hergé, les applications ou les phénomènes ci-dessous sont susceptibles d’amener l’élève à mettre à profit ses connaissances scientifiques ou technologiques :

– La radiesthésie, science ou supercherie?
– Milou, le sel et la glace
– La force des électroaimants
– Le pétrole peut-il jaillir sans crier gare?
– Une avalanche peut-elle être déclenchée par un éternuement?
– La foudre en boule, mythe ou réalité?
– Changer l’eau en vin
– Les émetteurs ultrasoniques
– Le sous-marin de Tournesol : fantaisiste ou plausible?
– Combien de temps le séjour de Tintin sur la Lune a-t-il duré?
– L’arc-en-ciel inversé
– Les mirages : séparer le vrai du faux
– Une fronde au latex?
– Les miroirs déformants
– Une poutre qui agit comme bélier

L’objectif n’est pas de prendre l’auteur en défaut, mais plutôt de soumettre à l’expertise scientifique les indices qu’il livre en s’intéressant au moindre détail. Par exemple, l’orientation et la longueur des ombres projetées peuvent servir à déterminer l’heure à laquelle se déroule l’action. La durée d’une éclipse, le temps écoulé, la distance parcourue ou la vitesse probable sont des concepts qui peuvent tous faire l’objet de calculs ou d’estimations offrant de précieux renseignements quant à l’exactitude des représentations.

Intégration des apprentissages culturels
Les démarches utilisées en science et technologie constituent des outils efficaces d’investigation qui permettent de poser des hypothèses et de les mettre à l’épreuve, à condition de ne pas négliger le moindre indice. En soumettant les œuvres d’Hergé à un examen rigoureux, l’élève procède de la même manière que les scientifiques dans leurs travaux de recherche. Il observe, expérimente, évalue, quantifie, mesure, construit des théories pour expliquer puis pour prédire. En ce sens, l’astrophysicien Roland Lehoucq et son collègue Robert Mochkovitch diront : « Le monde de Tintin est un support de travail exceptionnel, où ce qui est scientifiquement faux est bon à prendre, parce que cela a une valeur démonstrative. » Même sous la loupe d’une démarche intellectuelle, le plaisir de lire ces aventures palpitantes demeure intact.

Ressources complémentaires