Les héros consacrés

Contexte
Il y a bien longtemps que l’homme entretient le désir de laisser des traces de son parcours victorieux, de souligner ses forces et ses grandes réalisations. Remontant à aussi loin que la Grèce antique, divers écrits portent sur des monuments érigés sur les lieux des victoires. Déjà, à l’époque, on utilisait le mot « trophées » pour les désigner.

Qu’il s’agisse de monuments, de trophées, de médailles ou de figurines, toutes ces représentations rendent hommage aux héros de toutes les cultures. Dans le quartier Saint-Henri, à Montréal, la place Louis-Cyr salue la force physique légendaire de ce Québécois par un monument à son effigie. Chaque domaine d’activités humaines possède ses personnages marquants. Par exemple, le milieu du théâtre en France décerne le prix Molière en l’honneur de Jean-Baptiste Poquelin, dramaturge et acteur. Ici, on récompense également nos artistes en leur remettant des Félix ou des Olivier, qu’on associe respectivement à Félix Leclerc et à Olivier Guimond. Ces prix soulignent la contribution artistique et culturelle d’auteurs-compositeurs-interprètes et d’humoristes à la société québécoise.


Déroulement

Paul Flickinger, artiste français spécialisé, entre autres, dans l’art du trophée, crée sur mesure des pièces aux lignes originales, allant de l’œuvre miniature à l’œuvre gigantesque. Il exploite pour sa production des combinaisons de différentes matières. Dans cette activité, il est proposé à l’élève de s’inspirer du travail de cet artiste visuel pour réaliser, à son tour, une production plastique rendant hommage à une personne de son entourage qu’il estime et qu’il souhaite honorer pour sa contribution particulière à son parcours scolaire. La phase de préparation de la création de cette œuvre « hommage » doit permettre à l’élève de réfléchir aux valeurs qui conditionnent son choix (par exemple, le dépassement, le respect, l’altruisme) et de trouver des moyens de les illustrer en trois dimensions.

Pour accompagner l’élève dans une réflexion portant sur les valeurs humaines, l’appréciation de monuments qui valorisent un geste héroïque ou d’une statuette qui souligne une profession méritante est un moyen intéressant d’aider l’élève à dégager certaines valeurs incarnées par des héros ou des êtres significatifs représentés à travers ce genre d’œuvres.

Que ce soit par le modelage ou tout autre procédé artistique en trois dimensions, l’élève explore et détermine des matières à combiner ainsi que les gestes transformateurs nécessaires pour donner forme au personnage ou au symbole qu’il désire représenter en l’honneur du « héros de son parcours scolaire ».

Une cérémonie de remise des prix peut être organisée à l’école pour permettre à chaque élève de remettre son œuvre. Le créateur tout comme le récipiendaire se voient ainsi valorisés par cet événement. Une vitrine peut également être installée à l’intérieur de l’école pour présenter, à tour de rôle, les différentes réalisations qui soulignent l’apport particulier des lauréats, petits (élèves ou membres de leur famille) ou grands (membres du personnel de l’école ou de la famille), à la vie scolaire des créateurs.

Intégration des apprentissages culturels
Par les arts plastiques, l’élève s’initie à une forme de création dont on entend rarement parler à l’école, mais qui fait bel et bien partie de nos mœurs culturelles, soit l’art du trophée. Il apprend à en apprécier les aspects esthétiques et à découvrir les cultures auxquelles certains monuments, statues ou trophées appartiennent. En créant à son tour une œuvre pour rendre hommage à quelqu’un d’inspirant dans sa vie scolaire, il réfléchit aux valeurs qu’il estime importantes et cherche les moyens les plus efficaces de les évoquer à l’aide de divers matériaux plastiques.