Le héros en moi sous influence

Contexte
De nombreux artistes rendent hommage, au cours de leur carrière, à des personnes qu’ils considèrent comme des héros. Les artistes québécois n’échappent pas à cette tendance. Ainsi, plusieurs d’entre eux trouvent leur inspiration chez des personnages historiques ou contemporains issus de la scène politique, sportive, culturelle ou autre. À titre d’exemple, on peut citer :

– le sculpteur Alfred Laliberté, qui représente dans ses œuvres des personnages historiques tels Dollard des Ormeaux, Sir Wilfrid Laurier, le curé Labelle et les Patriotes de 1837;
– le peintre Serge Lemoyne et sa série de tableaux sur le hockey, plus spécifiquement sa toile intitulée Dryden en l’honneur de l’ex-gardien de but;
– le photographe William Notman et ses portraits de personnes célèbres, dont celui de Sitting Bull et de Buffalo Bill.

Déroulement
Dans cette activité, il est proposé à l’élève de réfléchir sur le héros qui l’inspire, sur son caractère et sur les valeurs qu’il transmet dans le but de concrétiser ce héros dans une image personnelle ou médiatique. C’est ainsi que l’enseignant l’amène à développer les compétences Créer des images et Apprécier des images.

Dans ce contexte, l’élève doit mobiliser le contenu de formation associé à ces compétences et documenter son cheminement au cours du projet en utilisant un outil de consignation, tel qu’un carnet de traces. Pour réaliser ce projet, il doit faire des recherches sur des figures québécoises, hommes et femmes, qui ont marqué notre histoire en consultant le site suivant : http://grandquebec.com/gens-du-pays/.

Au cours de la phase d’ouverture associée à la dynamique de création, l’enseignant invite l’élève à :

– Réfléchir sur l’importance des héros et leur influence sur sa vie.
– Inventer un héros représentatif de sa personnalité et de ses aspirations.
– Faire des recherches d’œuvres d’art et d’images médiatiques qui incarnent différents types de héros.
– Apprécier, dans ces réalisations, différentes façons de mettre en valeur chacun des personnages.
– Sélectionner des modalités de mise en valeur susceptibles d’être réinvesties dans son image.
– Préciser son intention de création au moyen d’un croquis.

Au moment de la phase d’action productive, l’élève transpose, selon sa personnalité et sa conception du héros, les aspects positifs de ce dernier dans la création du héros qu’il aimerait incarner. Puis, il concrétise ce personnage en s’inspirant des caractéristiques observées lors de l’appréciation d’œuvres d’art et d’images médiatiques. Pour ce faire, il peut exploiter diverses techniques artistiques, telles que le dessin, la peinture, la photographie, la bande dessinée ou la vidéo.

La phase de séparation permet à l’élève d’amorcer une réflexion sur sa démarche et sur la production créée. À l’aide de réflexions et de commentaires tirés de son carnet de traces, il est invité à :

– S’interroger sur les choix faits et sur leur impact dans l’image.
– S’interroger sur le sens qui se dégage de son image et sur sa réponse à la proposition de création.
– Vérifier l’efficacité et la cohérence de la démarche mise en œuvre.
– Reconnaître les forces de sa réalisation et se donner des défis pour un projet futur.

Dans l’éventualité d’une exposition des travaux, les spectateurs sont conviés à :

– Découvrir le héros qui inspire chacun des élèves.
– Prendre conscience des différents points de vue et valeurs inhérents aux héros représentés.

Intégration des apprentissages culturels
Cette activité permet à l’élève de découvrir, dans des œuvres d’art et des images médiatiques, des héros et des façons diversifiées de les mettre en scène. La connaissance de ces repères culturels lui permet d’enrichir sa conception du héros, d’en saisir l’influence sur sa vie et de découvrir des figures marquantes du Québec.