Héros du moment

Contexte
De tout temps, les hommes chantent les exploits des leurs. Par exemple, chez les Grecs, Homère rédige des poèmes épiques qui mettent en valeur les héros des guerres. Au XIIe et au XIIIe siècle, les troubadours, les trobairitz et les trouvères, comme Richard Cœur de Lion, rappellent à nos mémoires les faits d’armes accomplis par les chevaliers lors des croisades. Ces artistes composent alors des œuvres lyriques qu’ils fredonnent ou déclament en s’accompagnant au luth, à la vielle à roue ou à la harpe.

On chante encore aujourd’hui les prouesses de nos héros. Ceux-ci sont souvent des personnes connues d’un large public. Cependant, il existe des héros moins connus qui influencent nos vies même si leurs accomplissements sont souvent hors du commun. Certains personnages contribuent à notre mieux-être en posant des gestes héroïques, en prenant position dans des causes humanitaires ou en œuvrant auprès de nous. Par ailleurs, qu’il s’agisse d’un parent, d’un ami, d’un entraîneur ou d’un enseignant, ils nous servent de modèles par leurs réalisations et leurs actions quotidiennes. 

Contribution et interaction des disciplines
Dans le but de faire ressortir l’importance qu’une personne signifiante a eue dans la vie de l’élève, la tâche consiste à composer une chanson qui souligne le départ d’un enseignant et qui s’inspire de l’époque médiévale.

À la manière des troubadours ou des trouvères du Moyen Âge, l’élève mobilise les compétences acquises en musique et en français, langue d’enseignement, afin de découvrir le mode d’expression particulier prisé par ces poètes lyriques pour rendre publics les exploits chevaleresques de leur époque. 

En musique, l’élève découvre les éléments de la structure et du langage musical propres à l’époque médiévale. Il prend connaissance des procédés de composition et des moyens sonores utilisés afin de créer une courte séquence musicale inspirée des œuvres entendues. 

En français, langue d’enseignement, l’élève recourt d’abord à des textes courants et à des récits épiques pour se documenter afin de bien comprendre le langage ainsi que le genre littéraire utilisés par ces poètes. Il produit ensuite un texte à la manière de ces artistes. 

Toujours en français, langue d’enseignement, l’élève écoute une ode en langue d’oc ou en langue d’oïl. Il constate les différences et similitudes entre sa propre langue et celles des troubadours et des trouvères. À la suite de ces observations, l’enseignant lui explique l’origine de la langue française. Afin de pouvoir suivre le rythme et la mélodie de la création musicale en devenir, l’élève doit aussi se familiariser avec quelques notions de poésie, particulièrement la façon de compter les pieds dans un vers.

De plus, en français, langue d’enseignement, l’élève recueille des informations sur les points marquants de la vie professionnelle de la personne dont on chantera les mérites. Une fois les tâches préparatoires effectuées, il compose un poème à la manière médiévale. Pour y arriver, il doit planifier sa production en tenant compte de la situation de communication pour ensuite réinvestir ses connaissances ainsi que les informations recueillies sur la personne. Il détermine les idées et les repères culturels qu’il veut réinvestir dans son texte, comme les tournures de phrases propres au Moyen Âge. Il doit aussi tenir compte du niveau de langue et du style littéraire propres au texte poétique. 

De retour en classe de musique, l’élève recherche des pièces musicales médiévales. Avec l’aide de l’enseignant, il écoute des œuvres créées par des troubadours ou des trouvères de façon à porter son attention sur les instruments de musique utilisés et leur évolution à travers les siècles. Ensuite, il examine l’organisation mélodique et harmonique de même que la forme de l’œuvre entendue. Il repère les éléments expressifs et symboliques en les comparant à ceux d’œuvres qu’il connaît et qui sont liées au message qu’il désire livrer à la personne à qui sera dédiée la chanson. Tout en conservant des traces de ses observations, l’élève sélectionne et expérimente des enchaînements mélodiques, et organise le contenu au regard de son intention de création.

Enfin, l’élève présente sa création à l’enseignant dont elle fait l’éloge. Dans cette chanson, interprétée lors d’une occasion spéciale, on fait de lui le héros du jour en espérant qu’il reste dans leur mémoire un héros de toujours.

Intégration des apprentissages culturels
En travaillant la chanson médiévale, l’élève constate que, depuis des siècles, la musique et la poésie se sont mariées pour rendre hommage à des personnages reconnus à leur époque comme des héros. Par le fait même, il peut faire des liens entre les arts et la langue française, qui, à cette occasion, sont indissociables. En explorant l’héritage des héros d’autrefois, l’élève apprend à mieux se connaître et peut-être à découvrir le héros en lui.